Détail

VENDU


Lieu : Chine
Epoque : porcelaine 1790 et bronzes 1815
Matière : porcelaine et bronze

Exceptionnelle et importante paire de grands vases d'apparat couverts en porcelaine de Chine et monture bronze. Ils présentent sur toutes leurs faces des décors polychromes et or représentant des scènes de cour. Sur une face, on peut observer, près d'un pavillon chinois, un haut dignitaire assis à l'ombre d'un pin écoutant un musicien jouer de la guitare. Il est entouré d'oiseaux, d'élégantes chinoises et d'autres personnages. La seconde face quant à elle présente ce même dignitaire entouré de demoiselles de compagnie (ou femmes de harem) et de serviteurs. Ce haut personnage tient dans une main un oiseau qu'il semble prêt à lâcher.... intention grivoise a peine voilée....faisant écho à une iconographie européenne bien connue du 18ème siècle : "l'ouverture de la cage à oiseau"... symbolisant le prochain passage à l'acte amoureux et la perte de virginité de la demoiselle...

Ces importants vases, entièrement polychromés et rehaussés d'or en porcelaine de Chine de la Compagnie des Indes datent de la fin de l'époque Qianlong (1735-1796) et ont été montés de dragons de bronze en Angleterre vers 1810-1820. A cette période, le Prince Régent, friand amateur de chinoiseries, faisait monter de bronze des porcelaines de Sèvres, du Japon et de Chine qu'il achetait à grands frais chez certains marchands merciers. Ces vases, sélectionnés pour leur qualité, passaient par les mains expertes des plus grands bronziers de l'époque. Ils participaient ensuite au décorum des demeures du Prince : "le Pavillon de Brighton" ou "Carlton House". A cette époque, le Pavillon de Brighton, folie architecturale d'influence indo-chinoise, se vit complété par un programme décoratif intérieur ayant pour sujet l'Asie. Meubles, porcelaines, bronzes, sculptures, papiers peints, luminaires, stucs...tout y est à l'influence du pays du Levant !

La monture en bronze :
La monture de bronze ciselé et doré, présente sur les cols, des rinceaux à palmettes ajourées, soulignés d'encadrement de perles. Les anses latérales sont en forme de dragon, leur queue s'achevant par des palmettes et des graines. La base est rehaussée d'une frise de feuilles d'acanthe et d'un rang de perles.

Cette monture en bronze est à mettre en parallèle avec d'autres montures du même type garnissant des vases en porcelaine de Sèvres, se trouvant actuellement dans les Collections Royales d'Angleterre. Ces derniers furent achetés par le Prince Regent au début du 19ème siècle pour Carlton House ou le Pavillon de Brighton : -Une paire de plateaux en Sèvres à fond bleu monté de dragons en bronze(1). -Une paire de vases "pot-pourri" en porcelaine de Sèvres à fond noir décoré de personnages chinois à l'or (2).
Enfin, un dessin aquarellé réalisé par l'ornemaniste Frederick Crace (1779-1859) : "Drawing for a Mounted Vase an a Pedestal for the Royal Pavilion, Brighton"(3) nous démontre, s'il le fallait encore, ce goût pour les chinoiseries et les dragons qu'avait le Prince Régent. Ce dessin provient d'un large ensemble de projets réalisés par Frederick Crace pour le Pavillon de Brighton entre 1815 et 1822 (3).


Hauteur : 65 cm

Etat : un couvercle accidenté.

(1):"Pair of mounted Tazzas circa 1780-1785", Geoffroy de Bellaigue, "French Porcelain in the collection of her Majesty the Queen", volume II,Royal Collection Publications 2009, pages 458-459./ (2):"Pair of mounted "Pot Pourri" Vases", Geoffroy de Bellaigue, "French Porcelaine in the collection of her Majersty the Queen", Volume II, pages 504 à 509./ (3): "Drawing for a Mounted Vase on a Pedestal for the Royal Pavilion, Brighton",Sir Francis Watson, "Mounted Oriental Porcelain". Ed. International Exhibitions Foundation 1986, pg 128-129.

 

Demande de renseignement

 

Laurence Lenne

Chaussée de Bruxelles 344

7800 Ath

00 32 68 45 66 35

00 32 476 54 26 36

artetpatrimoine@skynet.be