Détail

VENDU


Lieu : Anvers
Epoque : Entre 1560 et 1570
Matière : majolique polychrome
Ht : 38 cm

___PIECE EXCEPTIONNELLE___
___SEUL ALBARELLO DE CE TYPE CONNU ACTUELLEMENT___PIECE MUSEALE PAR EXCELLENCE !___

Cet albarello de grand format présente un décor en plein constitué de cuirs découpés, angleots, ferronneries,attributs militaires, médaillons avec visages de profil, vases, petites guirlandes de fruits et draperies... Tous ces éléments issus du répertoire décoratif de la Renaissance sont traités en polychromie de bleu, jaune, ocre et vert. Les angelots sont peints en grande dimension et sont ombrés. Ce décor fait écho à celui figurant sur l'ensemble de carreaux pariétaux se trouvant dans le palais ducal de la Villa Viçosa au Portugal. Ces carreaux anversois portent la marque F IAB et la date de 1558. Ils furent commandés par Téodosio I, 5ème duc de Bragance (1510-1563). Ce type particulier de décoration est directement influencé des gravures de Hans Vredeman de Vries et se retrouve aussi sur une grande cruche propriété des Musées royaux d'Art et d'Histoire du Cinquantenaire à Bruxelles. Cette cruche, une des pièces phares des collections de ce musée, présente un décor de médaillons, angelots, ferronneries, cuirs découpés... le tout sur fond jaune. Cette cruche exceptionnelle datée de 1562 dévoile la même marque de fabricant que celle se trouvant sur les carreaux de la Villa Viçosa (F IAB). Les carreaux du duc de Bragance ainsi que cette cruche paraissent donc provenir du même atelier anversois.

La parenté du décor de notre albarello nous fait penser à ce même atelier aux différences près que les angelots sont peints dans de plus grands formats et que le décor de ferronneries paraît moins net sur notre albarello que sur la cruche.

Seul l'ensemble de carreaux pariétaux du duc de Bragance ainsi que la cruche du musée du Cinquantenaire sont comparables à cet albarello. Comme déjà stipulé plus haut, ces oeuvres datent pour l'une de 1558 et pour l'autre de 1562. Elles sont le reflets d'un type de goût/mode à un moment donné.

A cette époque à Anvers, il existe plusieurs ateliers de productions de majolique. Le premier appelé "De Maeght van Gent" est dirigé par un certain Jan Bogaerts. Il fut fondé en 1550 et continue de produire dans les années 1570 et 1571 comme le prouvent des archives stipulant des engagements d'apprentis à ces dates pour cet atelier.

Un second atelier est encore en activité. Il s'agit de l'atelier "Den Zalm" sous la direction de Lucas Andries fils de Guido Andries. L'on sait que Lucas reprend la direction de "Den Zalm" en 1561-1562.
D'autres noms de faïenciers anversois apparaissent dans les archives : un certain Michiel Wittocx faïencier et bourgeois d'Anvers en 1567 et celui de deux fabricants de majoliques : Jan Wissinck en 1568 et Lodewijck Janssen en 1570(cf. Cl Dumortier - Céramique de la Renaissance à Anvers- Page 40)

 

Demande de renseignement

 

Laurence Lenne

Chaussée de Bruxelles 344

7800 Ath

00 32 68 45 66 35

00 32 476 54 26 36

artetpatrimoine@skynet.be