Détail



Boite ronde en ivoire figurant le portrait de profil gauche de l'empereur Pierre le Grand. Signée de l'artiste DOUAULT WIELAND, France vers 1820.

Lieu : Paris (France)
Epoque : vers 1820
Matière : ivoire et argent.
Diam.: 8.5 cm

Jean Baptiste Pierre Laurent DOUAULT WIELAND. Artiste ivoirier, joailler, sculpteur et graveur de gemmes et fabriquant de gemmes artificielles né le 22 juillet 1785 à Langeais et décédé le 23 février 1834 à Paris âgé de 48 ans. En 1807, il épousa Colombe Thérèse Wieland (1784-1843) en la paroisse Saint Eustache à Paris.

Ces débuts, immédiatement couronnés de succès, le mettent en évidence pour ses qualités de ciseleurs et sculpteur. Parallèlement,il se livre à l'étude et au perfectionnement de la fabrication de strass et de fausses gemmes (2). Il reçut en 1819 un prix de la Société d'Encouragement pour la fabrication du strass et des pierres précieuses artificielles (1).

Il réalisa un buste en ivoire du Roi de Rome. Cette oeuvre fut présentée à l'empereur Napoléon ainsi qu'un "beau modèle de pièce d'artilierie en ébène et acier et la grande décoration de l'ordre de la Légion d'Honneur exécutée en strass" (2).

L'empereur Alexandre voulut l'attirer en Russie pour y installer une fabrique de fausses gemmes. Malgré l'alléchante proposition, Mr Douault Wieland refusa.

L'année 1819, fut fastueuse pour cet ivoirier, joailler habitant rue Sainte Avoye n°19. En effet, il participe à l'exposition publique des produits de l'Industrie française au Palais du Louvre où il expose notamment "une petite pièce de canon en ivoire"(3). Le 25 août 1819, il expose au Musée Royal des Arts à Paris "un portrait de Sa Majesté, un portrait de l'empereur de Russie et un portrait du Grand Frédéric. Ces trois portraits en ivoire"(4). En cette même année, il réalise une copie du "Régent", fameux diamant de 140.5 carats acheté par Philippe d'Orléans et, qui est par la suite, entré dans les collections royales.

En 1827, il fut reconnu par le jury industriel de Paris comme étant l'inventeur "de l'industrie qui produit les pierres précieuses factices"(5).

Les collections du musée de Fontainebleau possède un modèle de canon tiré par deux chevaux en ivoire réalisés par notre artiste.

Cet orfèvre, graveur, sculpteur et joailler collabore avec Martin Guillaume BIENNAIS à la réalisation du "Nécessaire de campagne du roi Jérôme" (actuellement à Fontainebleau).





Références :
(1) :
(2) :
(3) :
(4) :
(5) :
(6) :

 

Demande de renseignement

 

Laurence Lenne

Chaussée de Bruxelles 344

7800 Ath

00 32 68 45 66 35

00 32 476 54 26 36

artetpatrimoine@skynet.be